Il est urgent d’élaborer un nouveau pacte social sur les soins

Date de publication : 
Mercredi, 7 avril 2021

La pandémie COVID-19 a exacerbé la crise mondiale des soins et sans une politique adéquate et des réponses structurelles plus profondes, les conséquences de la pandémie pourraient renforcer davantage la répartition inégale du travail de soins non rémunéré et la féminisation de la pauvreté, préviennent les membres du groupe de travail sur les femmes et les DESC du Réseau-DESC dans un document de travail en cours pour élaborer un pacte social transformateur en matière de soins.

Plaider pour un nouveau pacte social plus juste sur les soins c’est reconnaître la préexistence d’un ancien pacte social injuste et toujours en vigueur qui naturalise les soins comme étant la responsabilité des femmes et aggrave la féminisation de la pauvreté. Un pacte social que les femmes n’ont jamais accepté.

Comme l'a révélé la pandémie, les soins sont au cœur même de nos sociétés et de nos économies – mais ils restent pour la plupart méconnus et invisibles, ainsi que de plus en plus privatisés et commercialisés comme source de profit pour les acteurs privés. Avant la pandémie, les femmes réalisaient environ les trois quarts de l’ensemble du travail de soins non rémunéré ; cette charge disproportionnée n'a fait qu'augmenter pendant la crise de santé publique.

«Nous devons décider si nous voulons reconstruire un modèle économique qui accorde la priorité au profit et à l'accumulation de richesse entre les mains d’un petit nombre, ou une économie des soins qui accorde la priorité à la vie, aux soins et à la préservation des biens communs, comme le réclament depuis longtemps les mouvements féministes », déclare Indra Rubio, Instituto Simone de Beauvoir (Mexique) et membre du Réseau-DESC.

Le travail de soins est une question qui relève des droits humains

Le travail de soins a toujours été associé aux femmes et a été distribué dans des conditions structurelles de discrimination et d'inégalité, notamment parmi les femmes et les filles des groupes défavorisés. L’inéquitable répartition sociale des soins est au cœur de la féminisation de la pauvreté et constitue un obstacle majeur pour que les femmes jouissent également de leurs droits.

« Notre secteur [le travail domestique] comprend principalement des femmes noires, déplacées, chefs de famille et âgées dans une proportion importante. Les contrats et les salaires précaires, le manque de protection sociale et la discrimination sont des situations auxquelles nous sommes couramment confrontées dans notre secteur (…) Les pays ne sont jamais préparés, et lorsqu'une telle crise survient, il devient très vite évident qui est exclu des programmes d'aide et d'assistance du gouvernement, en prenant des mesures pour les entreprises et autres secteurs privilégiés tandis que d'autres, comme les femmes pauvres, sont marginalisées », souligne Claribed Palacio, présidente de l'Union afrocolombienne des travailleuses domestiques (UTRASD, Colombie) et membre du Réseau-DESC.

Le processus collectif sur les soins a été présenté dans plusieurs événements et espaces de plaidoyer, y compris la Commission de la condition de la femme de l’ONU 2021 (CSW65). Le processus a été informé par des membres du groupe de travail sur les femmes et les DESC ainsi que par le groupe de travail sur le litige stratégique qui se sont engagés dans plusieurs espaces et discussions à l'échelle du réseau qui guident le travail sur les soins.

 

En 2020, le Réseau-DESC a soumis une intervention de tiers au Comité des droits économiques, sociaux et culturels (CDESC) concernant l’affaire de Marcia Cecilia Trujillo Calero contre l'Équateur, encourageant le Comité à appliquer une perspective d'égalité réelle à son interprétation des faits et à souligner l’impact du travail de soins non rémunéré sur l’accès à la sécurité sociale. En 2021, la grève mondiale des femmes a mobilisé des femmes du monde entier pour réclamer des alternatives économiques qui placent l'intégrité des personnes et la planète au centre, garantissent la justice de genre et font progresser un nouveau pacte social sur les soins.

Les membres du Réseau-DESC continueront à élaborer collectivement le document de travail afin d’offrir un cadre pour redéfinir l'économie des soins et promouvoir un pacte social féministe sur les soins. Le résumé du cadre est disponible en anglais et en espagnol.

Pour en savoir plus sur notre travail collectif en cours sur les soins, veuillez contacter Valentine et le groupe de travail sur les femmes et les DESC à l’adresse suivante : vsebile@escr-net.org


Ressources connexes 

Résumé de 2 pages sur les soins :